Notez

L'équinoxe, rappelez-vous l'importance des anciennes fêtes dites "païennes"!

Le Soleil est aujourd'hui à la verticale de l'équateur, début du printemps au Nord, et de l'automne au Sud...


Les 2 équinoxes et les 2 solstices
Les 2 équinoxes et les 2 solstices
            C'est donc pour certains en ce 21 mars que débute réellement l'année dans l'hémisphère Nord, et non le 1er janvier ; les anciens connaissaient fort bien cette réalité partagée de nos jours par les "frères et sœurs" des Loges secrètes, Franc-maçonniques ou autres.

Le Soleil au Zénith n'est en effet certainement pas un événement anodin pour tous ceux qui observent l'Histoire de l'Homme ; toutes les croyances et traditions culturelles, agricoles ou mystiques ainsi que les religions actuelles découlent plus ou moins directement du suivi millénaire de notre Étoile par les premiers peuples.

Avec l'équinoxe du 21 septembre, ce sont des moments particuliers durant lesquels le jour et la nuit sont de durée identique, d'où le terme "équi" = égal. C'est aussi le jour où notre astre se lève le plus exactement à l'Est pour se coucher à l'Ouest. 




Vue d'artiste de la puissance d'une étoile
Vue d'artiste de la puissance d'une étoile
            L'équinoxe de printemps est le moment d'identifier les rêves et les projets que nous souhaitons vivre pour le reste de l'année. Les intentions semées avec conscience à cette période-là se manifesteront effectivement pendant les 4 saisons.

Pour l'hémisphère Sud, ce 21 mars correspond donc à l'équinoxe d'automne qui permet quant à elle de réajuster ces créations nées au solstice d'été (21 déc. pour le Sud) ; avant que ne vienne le 21 juin, période d'émerveillement laissant place à la méditation sur notre œuvre effectuée - et sur les prochaines à venir - pour le meilleur de toutes et tous en tant que parties d'Univers.

C'est une grande opportunité pour ceux qui entrent dans le printemps car le potentiel de manifestation est à son maximum ; beaucoup de nos ancêtres savaient que leur pouvoir de création était alors illimité. Il faut donc être très vigilant sur ses intentions...






Lumbini (Népal), lieu de naissance de Bouddha. © Yann YORO
Lumbini (Népal), lieu de naissance de Bouddha. © Yann YORO
            Chez les bouddhistes, ce jour est également celui du retour de Bouddha depuis le Nirvana.

Il est dit qu'en cette journée spéciale les effets de toutes nos actions (vertueuses ou/et non-vertueuses) sont multipliés par 100.000.

C'est aussi l'occasion de la lecture de nombreux textes sacrés dans les monastères, afin de permettre la bonne renaissance des défunts.




Le disque de l'écliptique solaire traverse le plan équatorial de la Terre
Le disque de l'écliptique solaire traverse le plan équatorial de la Terre
           Le Soleil n'étant pas qu'un simple point lumineux dans le ciel mais un globe de 1.400.000 kilomètres de diamètre, sa traversée de l'équateur terrestre lui prend donc environ 33 heures.

C'est pourquoi l'on se pose souvent la question de la date exacte de l'équinoxe : 20, 21, 22 ?..

Cette année, elle a précisément eu lieu le jeudi 20 à 16h58 GMT.

Pour nota, le Soleil met en moyenne 28 jours pour tourner sur lui-même ;-)



Magique symbolique...
Magique symbolique...





  Extraits de la Seconde 22 :

           CESSONS DE PAR-ÊTRE

 
 
 
« Le silence est l’équilibre absolu du corps, de l’esprit et de l’âme.
L’homme qui préserve l’unité de son être reste à jamais calme
 et inébranlable devant les tempêtes de l’existence. »
 
Dr Charles Eastman Ohiyesa - The soul of the Indian
 
 
 
Niniane dansait. Elle vibrait avec la foule.
 
La mousse tapissait intégralement les chênes pluriséculaires d’une peau de velours émeraude, et une subtile exhalaison de champignons planait dans l’air humide et tiède, se propageant le long de la clairière recouverte d’humus fertile.
 
Une quinzaine d’écrans géants, suspendus aux plus majestueuses branches des arbres, répandaient leurs rutilantes images kaléidoscopiques sur les trois mille danseurs enfiévrés. Et une scène géante en forme de cœur accueillait les deux cents musiciens et disque-jockeys qui se relayaient pour enflammer ce week-end de la Saint-Yves 2012.
 
Dans les sous-bois alentour, les vibrations de la transe musicale résonnaient dans le cœur de menhirs millénaires constellés de lichens opiniâtres. Des dizaines d’enceintes haute-définition avaient projeté des millions de décibels depuis les vingt-huit heures qu’avait débuté le méga cyber festoù-noz organisé par le Cercle Celtique de la Coruscation.
 
Niniane souriait. Les étoiles tourbillonnaient.
 
Club ésotérique confidentiel dédié à l’étude des arts, des croyances et des pratiques du monde celtique, le CCC avait décidé - lors de sa dernière assemblée générale extraordinaire du 21 décembre 2011 - de s’ouvrir à la population à l’occasion de la fête d’Alban Arthan, la lumière d’Arthur, qui symbolise la renaissance du Soleil lors du solstice d’hiver de l’hémisphère boréal.
 
Ce serait l’occasion de faire connaître et partager tous les trésors de cette culture ancestrale qui avait dominé l’Europe centrale entre 1 500 et 200 ans avant Jésus-Christ. Les Celtes, farouches guerriers descendants des Indo-Aryens, avaient envahi durant cette période les territoires allant de l’Écosse à Gibraltar et du Bas-Rhin jusqu’en Asie Mineure (rencontrant même Alexandre le Grand à Babylone), après s’être emparé de Rome et du nord de la Grèce où ils pillèrent, entre autres, le temple de Delphes. Ces conquêtes favorisèrent la confection d’armes de guerre meurtrières, mais aussi d’une orfèvrerie raffinée, ce qui fit d’eux les initiateurs du passage de l’âge du bronze à celui du fer.
 
Ces hommes étaient particulièrement réceptifs à la Nature, au sein de laquelle ils projetaient l’existence d’une intrication de trois puissances complémentaires. Réunies dans un cercle occulte nommé Keugant, ces forces se combinaient en une trinité.
 
La première de ces puissances, masculine, dispensait son énergie par l’intermédiaire du Soleil ; chaude et rouge comme le feu, elle était mobilisée par les guerriers pour vaincre l’ennemi. La deuxième, féminine, se diffusait dans la lumière blanche de la Lune, plongeant dans les rivières, les lacs et les mers et incarnait l’élément eau. Symbole de l’enfantement et de la perpétuation du clan, elle permettait également aux agriculteurs, éleveurs et artisans de pourvoir aux besoins de la tribu. La dernière force, de nature plus asexuée, se dégageait de la Terre même, et constituait le réceptacle, le chaudron noir d’où pouvait jaillir la magie qui réunissait les mondes, le corps qui s’unifiait à l’âme et à l’esprit et montait au Ciel ; c’était l’énergie réservée à la classe sacerdotale pour créer les lois et canaliser l’univers sacré de la religion et de la magie.
 
Niniane se déhanchait. Un lutin aux narines et aux oreilles agrémentées d’anneaux exhibait un large sourire en grande partie carié.
..."

Roman "28 secondes en 2012"
© Yann YORO



Tombeau de Merlin, forêt de Brocéliande. © Yann YORO
Tombeau de Merlin, forêt de Brocéliande. © Yann YORO
           "... Niniane riait. Une elfe aux yeux de biche lui caressa tendrement la joue et déposa un baiser dans son cou avant de s’éloigner d’elle sur un clin d’œil amoureux.
 
Après une pause d’une heure - qui lui sembla avoir duré toute une vie et quelques secondes à la fois -, elle avait bu d’un trait une boisson énergisante à base de guarana et de caféine, saisi au vol un joint qui tournait, pour ensuite sentir son corps glisser voluptueusement au cœur de la foule, vers la transe qui l’absorberait bientôt tout entière dans un sensuel hyménée…
 
Les fumigènes et les rayons laser se combinaient pour donner une ambiance féerique et surnaturelle à l’immense trouée ouverte sur le cosmos étoilé, au cœur de Brocéliande.
 
Bréchéliant
Dont Bretons vont souvent fablant
Une forest mult lunge et lée
Ki en Bretaigne est mult loée…
 
Brocéliande,
Dont les Bretons font souvent le sujet de leurs contes,
Une forêt très longue et large,
Qui fait en Bretagne l’objet de bien des louanges…
 
Péninsule fièrement dressée vers le Nouveau Monde à l’extrême ouest de l’Europe et de la France, la Bretagne se trouve être le noyau dur des derniers territoires où la culture celtique parvint à résister quelque peu aux multiples et impitoyables envahisseurs de la « Gaule » ; d’abord les Romains, puis les chrétiens, Francs, Huns, Wisigoths et, plus tard, les Normands. Les Celtes survivants avaient également été acculés au nord par les Angles et les Saxons, et au sud par les Vandales et les Maures, et ils n’eurent d’autres choix que de se retrancher toujours plus vers l’ouest, vers les rivages de l’océan Atlantique, et même au-delà de la mer, vers le pays où le Soleil se couche.
 
Et au cœur de cette pointe de terre sauvage qui s’avance courageusement dans la mer indomptée sous un ciel tourmenté s’étend l’univers légendaire du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde, du fameux enchanteur Merlin et des puissantes fées Morgane et Viviane. C’est le domaine envoûtant de Paimpont, avec ses forêts labyrinthiques et ses étangs mystérieux, ses mégalithes millénaires et ses sibyllines fontaines de jouvence.
 
Niniane voyageait. Dans sa tête, des cloches tintaient et des orgues ronflaient.
..."

Roman "28 secondes en 2012"
© Yann YORO



À vous de voir...
À vous de voir...



Seconde 22 : La Bretagne
Seconde 22 : La Bretagne




Articles | Livres | Biographie | Vidéos | Citations | Critiques



Yann Yoro - Auteur du livre évènement "28 SECONDES en 2012"

Yann Yoro - Auteur du livre évènement
Découvrez le site de Yann Yoro et partez à la rencontre de ses pensées, de sa philosophie et de tout ce qui l'a inspiré tout au long de l'écriture des 28 chapitres de son oeuvre. 


Suivez Yann Yoro
Facebook
Twitter
Google+
Viadeo
YouTube






Galerie photos
Seconde 4 - Duško - Madara
Seconde 7 - Yujya



Dans le forum

Le chiffre 3...

Forum de discussion - Jeudi 9 Février - Yann Yoro

Physique quantique e(s)t conscience

Forum de discussion - Dimanche 17 Mai 2015 - Chrisophe Le Zèbre



Derniers tweets
Yann YORO : https://t.co/wYKOayTTvL
Jeudi 27 Octobre - 13:03